Cépages rouges

Gamay

Originaire de Dalmatie, ce cépage c’est très fortement répandu, sa préciosité et sa fertilité en sont témoin. Sa générosité lui valut particulièrement en France, les foudres du clergé, qui voyait en lui le responsable d’une trop forte tribu versée à Baccus. Notre Gamay est le résultat d’une ancienne sélection massale, grand labeur de patience et persévérance d’un pépiniériste local.

 

Pinot noir

La Gaulle connaît ce plant depuis le 1er siècle. Sa patrie est sans conteste la Bourgogne, plus particulièrement la côte d’or. Considéré comme cru noble, Columelle, le célèbre agronome latin décrit le bon caractère de ces plants parmi les plus fins et les plus parfaits, supportant aussi bien le froid que la sécheresse. Le pinot noir à fait l’objet de nombreuses sélections et mutations. De ses souches vigoureuses, portant de petites grappes aux baies serrées les unes contre les autres, son vin est fin et délicat.

 

Cornalin (rouge du pays)

Les archives valaisannes signalent la présence de ce rouge vers l’an 1300. Ses feuilles se parent d’une belle teinte rouge à l’automne. Cépage de 3ème époque, le cornalin hait les expositions les plus chaudes. La couleur bleu-noir de ses grains et la teinte ambre-violacé de ses vins offrent un plaisir gustatif immense.

 

Humagne rouge

Probablement originaire du Piémont l’humagne rouge a trouvé en Valais une terre de prédilection. Avec sa bonne aptitude au greffage, sa fertilité moyenne, peu sensible à la coulure, ses grappes délivrent un moût peu acide. Quant au vin il en sortira après quelques mois d’élevage, une note rustique et sauvage de ce merveilleux nectar.

 

Cabernet (petit sauvignon)

Où se plaît ce grand voyageur ? Celui-ci aime avoir les pieds dans les cailloux, sachant ainsi que son sol sera bien drainé, il fuit la trop grande chaleur, mais ses feuilles raffolent le vent. Sa production est plutôt capricieuse mais ce cépage présente une bonne résistance aux maladies. Notre cabernet tire du petit sauvignon.

 

Syrah (hermitage rouge)

Originaire de la ville de Perse antique: Chiraz ou Syracuse les ampélographes s’interrogent ? Ce cépage de 3ème époque porte sur ses rameaux extrêmement vigoureux des grappes de taille moyenne, souvent lâches, mais toujours dotées d’un long pédoncule. Les baies sont noires, pruinées de bleu, à peau assez fine et résistante. Le syrah n’est pas exigeant et aime les terres caillouteuses.

 

D’urize

Venu du Val d’Aoste, qui l’a reçu en héritage des romains, l’an 22 avant J-C selon les historiens. La vigne fut abandonnée pendant un siècle dans cette région, soit jusqu’en 982 suite à l’invasion du val par les sarrasins. Retournée à l’état sauvage, cette ressource indigène permit malgré tout aux valdotains de relever leur vignoble le moment venu. Les échanges par les cols firent le reste et conduisirent la d’Urize jusque chez nous.